ENTER YOUR EMAIL ADDRESS
TO JOIN OUR NEWSLETTER

DON'T WORRY. NO SPAM COMES FROM
UNICORN BOOTY. JUST THE GOOD STUFF.

La Caroline du Nord abandonne sa loi anti-trans, mais ce qu’elle propose pourrait être pire

Posted on

This post is also available in: Anglais

La Caroline du Nord vient de voter pour renverser leur projet de loi controversé sur les toilettes (dit HB2). Mais ne vous réjouissez pas – cet accord n’est pas bon pour les personnes trans.

HB2 a suscité d’immenses critiques pour ses restrictions sur la communauté LGBTQ. La loi interdit aux personnes trans d’utiliser la salle de bains ou le vestiaire qui correspond à leur identité de genre.

En réponse, des célébrités, des entreprises et des organisations sportives ont boycotté l’État. La Caroline du Nord a perdu des millions de dollars en revenus et des milliards sur le long terme. Et une foule enragée fou a poursuivi l’ex-gouverneur transphobe Pat McCrory dans une ruelle en criant, « Honte! »

Mais la Caroline du Nord vient de voter pour renverser HB2.

NBC News explique:

La Chambre de l’Etat a adopté le projet de loi 70-48 jeudi après-midi après près de deux heures de débats intenses. Le sénat de l’État a adopté le projet de loi par un vote de 32 à 16 plus tôt dans la journée, après qu’un accord a été trouvé mercredi soir entre le nouveau gouverneur démocrate Roy Cooper, qui a fait campagne pour abroger complètement le projet de loi HB2 et les principaux législateurs républicains de Caroline du Nord, qui soutenaient la mesure.

Cela pourrait sembler génial, mais ce n’est pas le cas. Cela rend les choses encore pires pour la communauté trans en Caroline du Nord.

Voici ce que propose le nouveau projet de loi, selon le News Observer:

  • Abroger de HB2
  • Laisser le règlement de l’usage des toilettes à l’État, en revenant essentiellement au statu quo qui précédait une ordonnance de 2016, laquelle permettait aux personnes trans d’utiliser les toilettes en accord avec leur identité de genre
  • Adopter un moratoire sur des ordonnances similaires jusqu’au 1er décembre 2020.

En laissant la majorité conservatrice de la Caroline du Nord statuer sur le règlement de l’usage des toilettes, on est plus ou moins assuré d’une interdiction des personnes trans dans les toilettes publiques à l’échelle de l’État. Auparavant, des villes comme Charlotte avaient essayé d’adopter une loi permettant aux personnes trans d’utiliser des toilettes adaptées à leurs identités de genre.

Pire encore, le moratoire garantit que les législateurs ne pourront rien modifier dans les prochaines années.

Les militants LGBTQ sont furieux. James Esseks, directeur du projet ACLU LGBT, cité par NBC, a déclaré: «Ce n’est pas une abrogation de HB2. Au lieu de cela, ils renforcent les pires aspects de la loi. Les législateurs de la Caroline du Nord devraient avoir honte de cet accord de politique politicienne qui joue avec la vie des LGBT de l’Etat. »

(Photo via Shelly Prevost)

Traduction: Christophe Martet