Cyril Hanouna CSA homophobe

Le CSA saisi de très nombreuses plaintes après une nouvelle séquence homophobe d’Hanouna

[Mise à jour] Réaction du Refuge

Dans son émission du 18 mai, l’animateur de « Touche pas à mon poste » a encore suscité l’indignation après la diffusion d’une séquence particulièrement dégradante pour les homosexuels. Après avoir posté une annonce fantaisiste sur un site de rencontres gays, Hanouna a contacté des garçons qui y avaient répondue. Prenant une voix efféminée, il multiplie durant toute la séquence les insinuations graveleuses.
Fait rare, le CSA a posté ce matin deux tweets pour informer que les téléspectateurs avaient été nombreux à signaler cette émission.

 

Contacté par Hornet, Yohann Roszéwitch de la DILCRAH, fait part de son indignation. « Cette séquence est ravageuse car elle diffuse des stéréotypes homophobes. C’est très grave et la DILCRAH se réserve le droit de saisir officiellement le CSA. En plus, l’animateur portait le ruban bleu du Refuge, c’est proprement scandaleux. »

Le Refuge est cette association qui aide les LGBT sans domicile fixe rejetés par leurs familles. Déjà, après une séquence particulièrement homophobe il y a quelques mois, Cyril Hanouna avait utilisé cette association, la faisant apparaître comme caution gay-friendly.
D’ailleurs, le journaliste Paul Parant a réagi à ce propos:

 

De son côté, comme à chaque intervention discriminatoire, l’animateur a expliqué que cette séquence n’avait rien d’homophobe, en rappelant justement son soutien au Refuge.

A l’automne dernier, l’Association des journalistes LGBT (AJL) avait pointé 42 passages de l’émssion au mois d’octobre dans lesquels l’homosexualité était mentionnée, « souvent pour en rire de manière rabaissante. » explique l’AJL.
Lors de précédents signalement au CSA, ce dernier a fait valoir que ces séquences étaient dans le registre de l’humour. Un humour qui ne passe plus auprès des premiers concernés, si on en croit l’avalanche de réactions aujourd’hui sur les réseaux sociaux.

Le Refuge a réagi aussi par une lettre adressée par son avocat au CSA :

 

 

Vous pouvez vous aussi saisir le CSA: