Etats-Unis: des hommes victimes de viol témoignent dans un nouveau documentaire (vidéo)

This post is also available in: Anglais Espagnol

Les médias ne couvrent pas souvent les hommes victimes de viol parce que peu d’études se sont concentrées sur les hommes. De fait, le FBI n’a commencé à inclure les hommes dans leurs statistiques de viol qu’en 2012, et même à ce moment-là, ils ne comprenaient que des cas de viol impliquant une pénétration.

Malgré le silence, on estime qu’un homme sur 33 a été victime d’un viol au cours de la vie aux Etats-Unis. En 2014, une enquête a révélé que 38% des cas de viol surviennent chez les hommes. Environ 46% des viols sur des hommes sont le fait de femmes et les cas de viol sont en augmentation chez les hommes transgenres et amérindiens.

Tous ces viols ne concernent pas la pénétration. Certains impliquent des contacts sexuels non consensuels comme des baisers et des attouchements. Le viol met les gens à un risque plus élevé de dépression, d’abus de drogues, d’anxiété sociale et de suicide.

La productrice, conférencière et survivante d’agression sexuelle Vanessa McNeal vient de terminer un nouveau documentaire qui met l’accent sur l’expérience de cinq hommes victimes de viol et intitulé The Voiceless (Les Sans Voix). Elle a commencé à le montrer sur les campus universitaires.

Avant The Voiceless, Vanessa McNeal a été productrice exécutive de deux films précédents: I Am – The Vanessa McNeal Story et le court-métrage en noir et blanc « We Are Survivors »  dans lequel huit survivant.e.s de viol (un homme et sept femmes) racontent leurs histoires Et encourager les autres à faire de même.

Voici une bande annonce pour The Voiceless:

https://vimeo.com/208401530

Extraits des témoignages:

  • J’ai pensé que quelqu’un me volait quelque chose

  • J’ai reçu un texto où il me disait: « J’ai cru que tu avais aimé »

  • Je n’ai pas compris la gravité de ce qu’il m’était arrivé jusqu’à ce que je sois dans ma voiture et là, j’ai été pris de panique.

  • J’ai couru aussi vite que j’ai pu. Je voulais fuir et tout abandonner.

 

Dans une autre bande annonce pour The Voiceless (ci-dessous), les interviewés regardent la caméra et disent:

« Dites-moi que c’est de ma faute. Dites-moi que j’aurais pu me battre plus fort. Dites-moi que je le demandais. Demandez-moi ce que je portais. Dites-moi que je n’aurais pas dû être là. Demandez-moi comment j’ai laissé cela arriver. Demandez moi si j’ai été vraiment violée. Dites-moi que je pourrais l’avoir arrêté.  »

McNeal espère que le film encouragera davantage de personnes à discuter de « la stigmatisation entourant ce sujet tabou ».

Traduction: Christophe Martet