journaliste gay macé scaron fillon

Le rôle de plume du journaliste gay Joseph Macé Scaron auprès de François Fillon fait grincer des dents

Jusqu’ici, il officiait dans un hebdo plutôt marqué à gauche, Marianne. Comment Joseph Macé-Scaron, journaliste ouvertement gay, farouche défenseur de l’égalité des droits et pourfendeur de la place des religions dans notre société, peut être la « plume » de François Fillon? C’est la question que se pose aujourd’hui bon nombre d’internautes mais aussi de médias.

Dans son édition d’hier, Le Canard enchaîné révélait en effet que Joseph Macé-Scaron a été recruté comme « plume » par l’équipe de campagne de François Fillon. Cette information a été confirmée à l’AFP par deux sources proches des Républicains. Le candidat de la droite à l’élection présidentielle l' »a embauché discrètement » pour « muscler (ses) discours », affirme l’hebdomadaire satirique, soulignant que jusqu’à récemment Joseph Macé-Scaron fustigeait la France catho et réactionnaire.

Aussitôt, l’intéressé a démenti mais beaucoup à la rédaction de Marianne ont souligné qu’il n’était plus présent depuis plusieurs semaines et la rédaction s’est désolidarisée.

Ce serait par l’intermédiaire d’Anne Méaux, patronne de l’agence de conseil en communication Image 7 (ancienne du groupe d’extrême droite le GUD), en charge de l’image du candidat Fillon, que Macé-Scaron serait devenu la plume du candidat.

Cette information a provoqué pas mal de grincements de dents sur les réseaux sociaux. Sur Facebook, le journaliste Patrick Thévenin, qui a longtemps travaillé à Têtu, s’interroge: « trahison d’être gay et d’aider un mouvement qui déteste les LGBT. On peut-être LGBT et de droite et ne pas démolir le travail accompli par d’autres et dont on profite allègrement (vu qu’il s’est marié) ».

D’autres réagissent sur Twitter:

 

Ce matin nouveau rebondissement, à l’image de ce personnage qui tel un caméléon peut changer d’aspect en quelques minutes. Joseph Macé-Scaron, après démenti hier avoir été salarié de quiconque hormis Marianne, confirme qu’il a bien participé à la rédaction de certains discours de Fillon et qu’il en est fier, ajoutant qu’il a « de l’estime pour l’homme politique ». Un homme politique qui rappelons-le, a toujours voté contre les lois vers l’égalité pour les homosexuels.

Pour mieux connaître la personnalité complexe et le parcours politique et professionnel plus que tortueux de Macé-Scaron, nous vous recommandons aussi la lecture de ce portrait en dix points sur L’Obs.

  • Helene Hazera

    il a fait pareil avant avec Sarkozy, non?La question c’est celle de l’arrivisme chez les minoritaires. Et aprés il écrira un livre avec pleins de révélations sur les pédés de sens commun?