La Russie interdit les images d’un Poutine ‘gay’ maquillé

This post is also available in: Anglais

Les autorités russes ont interdit une image présentant le président Vladimir Poutine portant du maquillage qui suggère que le président russe serait gay.

L’image, qui représente le visage de Poutine avec une épaisse couche de blush, de l’ombre à paupières et du rouge à lèvres, est fréquemment utilisée par ses opposants. On peut la voir régulièrement durant les manifestations, et en particulier les manifestations LGBTQ. Poutine travaille dur pour se présenter comme un homme macho et son administration est férocement homophobe, donc l’image frappe vraiment là où ça fait mal.

Mais désormais, les opposants de Poutine pourraient devoir cesser d’utiliser cette image ou devront faire face à des conséquences graves. Selon Radio Free Europe, la Russie a officiellement interdit l’image, en disant qu’elle suggère que Poutine a «une orientation sexuelle présumée non standard». Elle comprend également un langage fréquemment utilisé pour insulter les hommes homosexuels.

L’image est maintenant incluse dans la liste du ministère de la Justice russe comme « matériel extrémiste » interdit, après le jugement d’une affaire judiciaire de 2016.

Radio Free Europe explique:

Le décret résulte d’une affaire pénale contre un homme nommé Aleksandr Tsvetkov, qui a été accusé d’avoir provoqué un discours de haine en publiant la photo de Poutine maquillé sur le populaire site de réseau social russe Vkontakte.

Tsvetkov a également été accusé pour d’autres images, notamment ouvertement racistes et anti-immigrants, publiées sur son compte Vkontakte, qui a ensuite été suspendu.

L’interdiction est un coup pour les partisans de la liberté d’expression et les opposants de Poutine.

Cependant, l’interdiction semble s’appliquer uniquement à cette image d’un Poutine maquillé. Pour autant que nous le sachions, cette image d’un Poutine nu avec un Donald Trump enceint est toujours légale. Et cette image de Trump et de Poutine partageant un baiser tendre n’a pas encore été interdite. Et il y a encore beaucoup de Russes insatisfaits, qui avec un logiciel de retouche seraient plus qu’heureux d’ajouter du mascara au leader de leur pays.
Traduction: Christophe Martet