ENTER YOUR EMAIL ADDRESS
TO JOIN OUR NEWSLETTER

DON'T WORRY. NO SPAM COMES FROM
UNICORN BOOTY. JUST THE GOOD STUFF.

Des activistes LGBTQ protestent contre la gentrification à marche forcée de Londres

Posted on

This post is also available in: Anglais

Des militants LGBTQ ont déversé du fumier de vache et des cafards vivants devant un immeuble où avait lieu une cérémonie du secteur immobilier à Londres. Une soirée en tenue de gala destinée à célebrer les promoteurs immobiliers et les investisseurs.

Selon la page de réservation du site, une réservation individuelle coûte £ 398 (environ 466 euros). Le menu déroulant avec lequel les participants sont supposés choisir leurs titres comprend des entrées comme «seigneur», «monsieur», «prince» et «baronne». En apparence, il s’agit d’un événement pour les happy few.

Un journaliste de Dazed a écrit:

Les participants sont totalement homogènes. C’est smoking en blanc, robes de cocktail et visages blancs à perte de vue. […] Le contraste entre la masse des capitalistes et la fougueuse troupe d’une cinquantaine de manifestants ne pouvait pas être plus marqué, quand une drag queen divine cotoie des anarchistes masqués.

Portant des pancartes avec des slogans comme «le logement social et non le nettoyage social», «la propriété est la racine de tous les maux sociaux» et les «mangez riches», les manifestants ont empilé le fumier et des cafards sur le trottoir à l’extérieur de Grosvenor House.

Le but de la manifestation était de protester contre le logement inabordable et le problème des sans-abri LGBTQ. Les Sexual Avengers ont énuméré leurs demandes sur Twitter. Un minimum de 60 000 logements sociaux construits chaque année à Londres, un blocage des loyers et un service spécifique pour les sans abris queer.

 

 

Comme beaucoup de villes, Londres manque de logements abordables. Dans les quartiers les moins chers, un appartement d’une pièce coûte environ £ 200,000 (environ 234 000 euros). Et les loyers sont élevés dans tout le pays. The Guardian a signalé que le loyer était inabordable pour les jeunes familles dans les deux tiers du Royaume-Uni. Avec la hausse des coûts du logement et un écart sans cesse croissant entre les riches et les pauvres, le problème ne peut que s’aggraver.

THIS IS HORSESHIT Sexual Avengers strike again, this time to protest the grotesque Property Developers Awards. This is homophobia in 2017. “My partner died of cancer last April, and they wanted to kick me out in May. They couldn’t understand how I could be in a relationship with a woman when I had a child. I’d just lost my partner and had to sit there and justify my sexuality. Why did I deserve the house where we lived, where I cared for her and where she died? “Property developers need to build for need not greed. I’ve been homeless twice, and I’d be on the streets now if it wasn’t for Stonewall. The number of empty properties and the number of people on the streets –it’s madness.” Read more: http://www.thegayuk.com/this-is-horse-sht-lgbt-activists-disrupt-plush-housing-awards/ Want to find out more about Sexual Avengers? Come along tonight – https://www.facebook.com/groups/1176164992432300/permalink/1276600245722107/

A post shared by Sexual Avengers (@sexual.avengers) on

La crise du logement frappe particulièrement la communauté LGBTQ. Un quart des jeunes sans-abri du Royaume-Uni sont queer.

Traduction: Christophe Martet

(Image via Facebook)