ENTER YOUR EMAIL ADDRESS
TO JOIN OUR NEWSLETTER

DON'T WORRY. NO SPAM COMES FROM
UNICORN BOOTY. JUST THE GOOD STUFF.

PWR BTTM, le duo queer et politique à découvrir à la Gaieté Lyrique

Posted on

Ils ont été découverts en France en 2015, lors de leur passage très remarqué aux Transmusicales de Rennes. Ben Hopkins et Live Bruce, le duo de PWR BTTM, sont devenus des icônes queer dès leur premier album, Ugly Cherries. Pour le critique de T. Cole Rachel sur Pitchfork, PWR BTTM est dans la lignée des précurseurs de la musique queer.
T. Cole Rachel écrit:

Il est difficile de ne pas penser à Pansy Division en écoutant PWR BTTM, le glorieusement queer duo de garage punk du guitariste Ben Hopkins et du batteur Liv Bruce. Formé après que les deux se sont rencontrés au Bard College dans le nord de l’État de New York, PWR BTTM, identifié queer, fait de la musique très bruyante et parfois très désordonnée sans jamais adopter une sorte de fausse posture masculine.

Dans une interview à Fusion, Ben expliquait leur place singulière dans le monde très genré du rock. « Beaucoup d’entre nous les queers sommes conditionnés à penser que nous ne pouvons être que le coiffeur de quelqu’un ou le meilleur ami de quelqu’un. Ce n’est pas souvent que vous êtes encouragé à être un musicien de rock qui prend de l’espace. »
Le nom du groupe est une abréviation de l’expression Power Bottom. Elle décrit un partenaire sexuel passif mais qui évite la soumission en adoptant un rôle actif dans la relation sexuelle.
Dans leur morceau LOL, ils disent: « On a toujours 19 ans quand on est queer ». L’occasion de le vérifier est ce concert à la Gaîté Lyrique, la veille du premier tour de l’élection présidentielle. Les indécis ne pourront pas dire après qu’ils ne savaient pas. Le 22 avril, je vote PWR BTTM!

Découvrez PWR BTTM en cinq clips:

I Wanna Boi

Answer My Text

Live aux Transmusicales

LOL, premier single extrait de leur nouvel album, Pageant, sortie le 2 mai

Big Beautiful Day, deuxième single extrait de l’album Pageant

PWR BBTM en concert le 22 avril, à 19h30, à la Gaîté Lyrique.