ENTER YOUR EMAIL ADDRESS
TO JOIN OUR NEWSLETTER

DON'T WORRY. NO SPAM COMES FROM
UNICORN BOOTY. JUST THE GOOD STUFF.

Répression homophobe en Tchétchénie: manifestations de solidarité dans plusieurs villes allemandes

Posted on

Depuis plusieurs jours, la communauté internationale est mobilisée, à des degrés divers, contre la répression homophobe qui se serait abattue sur la communauté gay en Tchétchénie

Dans plusieurs villes allemandes, des associations organisent des rassemblements et des manifestations de soutien et réclament aussi des mesures fortes contre ces exactions.

LIRE AUSSI | La mobilisation internationale prend de l’ampleur face à la répression homophobe en Tchétchénie

A Berlin, selon le site Männer, des centaines de personnes ont manifesté devant le ministère des Affaires étrangères fédéral pour protester contre la purge anti gay opérée en Tchétchénie. Trois associations avaient appelé à cette manifestation: Enough is Enough, l’Alliance contre l’homophobie (Aktionsbündnis gegen Homophobie) et QUARTEERA. Les manifestants se sont ensuite rendus devant l’ambassade de Russie, sur Inter den Linden.

Sebastian Groß de ENOUGH a déclaré dans son discours lors de la manifestation: « Nous protestons aujourd’hui – aussi fort que possible! Nous appelons le gouvernement russe à fournir une reconnaissance rapide et complète et à poursuivre les auteurs. Le gouvernement fédéral [allemand]doit prendre une décision rapide et positive sur les demandes d’asile LGBT de la Russie et de la Tchétchénie. »

Les associations ont également réclamé que la pression diplomatique internationale soit exercée sur la Tchétchénie. Profitant de la campagne des législatives allemandes, les associations ont appelé le candidat du SPD au poste de chancelier, Martin Schulz, à faire savoir s’il considère Vladimir Poutine comme un démocrate.

Voir la vidéo réalisée par Enough is Enough:

Cette manifestation intervient au moment alors que le journal russe indépendant Novaya Gazeta a publié des témoignages de victimes des exactions en Tchétchénie. Un camp a été ouvert pour parquer les victimes homosexuelles de la répression et ce depuis décembre 2016. Des faits de torture et de meurtres sont rapportés par le journal. Une centaine d’hommes aurait ainsi été arrêtés, et certains ont disparu. Le militant vert Volker Beck a souligné dans son discours devant l’ambassade russe que ce n’était pas le début de la persécution en Tchétchénie, mais qu’il y avait toujours eu des attaques d’état contre des homosexuels depuis des années.

Un appel à dons a été lancé pour aider l’association russe Russian LGBt Network.

Dimanche, un rassemblement a eu lieu à Darmstadt.

Lundi, une manifestation a également eu lieu à Leipzig.

 

(Photo principale via Facebook)