citoyens séniors LGBTQ

L’administration Trump s’attaque désormais aux séniors LGBTQ

This post is also available in: Anglais

Cette semaine, nous avions expliqué que l’administration Trump avait laissé tomber des questions sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre dans le recensement de 2020. Mais si vous pensiez qu’elle allait s’arrêter en si bon chemin, vous vous trompez. Elle a trouvé une nouvelle façon d’être absolument méprisable: les hauts fonctionnaires ont modifié la réglementation, ce qui rendra plus difficile pour les aîné.e.s LGBT d’avoir accès à la nourriture et aux soins de santé.

Trump refuse l’existence de personnes âgées LGBT

Au début, ça pourrait ne pas ressembler à un énorme changement. Le ministère de la Santé et des Services sociaux, maintenant dirigé par Tom Price, un supporter de Trump, a supprimé une question dans un sondage qui détermine la façon dont diverses minorités peuvent accéder aux services sociaux.Les résultats de ce questionnaire permettent de déterminer comment l’argent fédéral est alloué pour mieux servir les populations âgées. Des milliards de dollars de dépenses en dépendent.

Il a fallu des années de lobbying auprès du ministère de la Santé pour inclure une question sur les personnes LGBTQ dans le sondage, en 2014. La collecte de données n’a débuté que tardivement durant l’administration Obama. Il n’y a pas donc encore assez d’informations pour ajuster les politiques d’aide. Quelques années de données supplémentaires auraient été indispensables pour la population LGBT vieillissante. Jusqu’à présent, l’enquête avait donné des résultats initiaux prometteurs concernant les 3 millions de personnes LGBTQ âgées de plus de 55 ans aux États-Unis.

LIRE AUSSI | L’administration Trump supprime les questions sur les LGBTQ du recensement de 2020

Mais au lieu de cela, l’administration Trump a supprimé la question de l’enquête, laissant les séniors LGBT invisibles. À l’avenir, le gouvernement sera incapable de déterminer comment ses services atteignent des personnes âgées homosexuelles ou au contraire ne parviennent pas à les toucher. Si les personnes LGBT ont des difficultés à accéder aux services, il n’y aura aucun moyen de mesurer le problème ou de prendre des mesures pour le corriger.

Ce changement s’attaque à des populations vulnérables

Malgré les responsables affirmant que le changement n’était pas destiné à nuire aux personnes âgées LGBT, c’est la seule modification qu’ils ont apportée à l’ensemble du sondage. C’est un problème énorme, car les séniors Américains LGBTQ sont plus susceptibles d’être isolés. Les aînés LGBTQ ont deux fois plus tendance à être célibataires et à vivre seuls, et trois à quatre fois plus susceptibles de ne pas avoir d’enfants.

Ce qui rend le mouvement particulièrement méprisable est l’histoire de la discrimination et de l’invisibilité que les personnes âgées de LGBTQ ont subi toute leur vie. Pendant des décennies, elles se sont battues non seulement pour l’égalité, mais simplement pour survivre. Et maintenant, l’administration de Donald Trump les laisse simplement se débrouiller seules au point le plus vulnérable de leur vie.

Ce n’est pas la seule façon pour Trump de s’attaquer aux Américains LGBTQ

L’administration continue ce qui ressemble à un effort ciblé pour nuire aux Américains queers. Elle a également supprimé une question similaire dans un rapport qui détermine l’efficacité des programmes de counseling. De plus, une enquête sur les sans-abri a également été amputée d’une question spécifique sur les LGBTQ. C’est une preuve évidente d’une politique concertée dans l’administration républicaine.

Mais c’est tout à fait cohérent pour le Parti Républicain, qui depuis des années a lutté pour discriminer les personnes LGBTQ. À ce stade, il s’est rendu compte qu’il ne pouvait pas empêcher les personnes LGBTQ d’exister. Désormais, il vont dans une nouvelle direction: mettre en œuvre des politiques qui refusent de reconnaître que nous existons.

Traduction: Christophe Martet

(Image de shironosov pour iStock)