ENTER YOUR EMAIL ADDRESS
TO JOIN OUR NEWSLETTER

DON'T WORRY. NO SPAM COMES FROM
UNICORN BOOTY. JUST THE GOOD STUFF.

Victime de violences homophobes, le militant LGBT Zak Ostmane écrit à François Hollande

Posted on

Le 10 mars dernier, nous avions interviewé Zak Ostmane, militant LGBT et membre fondateur de Sahms France. Il venait de subir à Marseille, où il réside, une violente agression à caractère homophobe, qu’il nous avait raconté. Un mois et demi plus tard, Zak est toujours sous le choc et souffre d’insomnie. Il lance aujourd’hui un appel au Président de la République sur Facebook. Un appel qu’il nous a autorisé à relayer.

 

Lettre à Monsieur le Président de la République française, du « Mariage pour Tout-es », Monsieur François Hollande

J’essaie de rester debout face à tout ce que j’ai vécu chez moi en Algérie, mes luttes, mon combat pour les droits humains, trois ans plus tard je revis à Marseille ici en France au pays du « mariage pour tout-es » une horrible agression homophobe que le parquet de Marseille refuse de reconnaître en tant que tel !
Aujourd’hui le cauchemar continue pour moi puisque je me retrouve sans aucune aide, je vis un peu ici et là, chez les ami-es et la famille qui acceptent de m’héberger pour le moment.
La nuit je ne dors plus depuis l’agression du 3 mars, parce que je suis devenu insomniaque…Qui dit insomnie et cauchemars post-traumatique dit beaucoup d’anti-dépresseurs (Escitalopram, Lormétazépram arrow, Tramadol, Séresta).
Et puis il y a la minerve pour les cervicales, les côtes fêlées et les terribles douleurs sans cesse au niveau des épaules et du reste de mon dos.
Aujourd’hui j’ai l’impression que l’homophobie d’état en Algérie (articles : 333-338) a gagné, l’homophobie traditionnelle de la société algérienne a gagné, les islamistes qui m’ont promis une mort certaine pour mes positions politiques et sociétales, en particulier mon combat pour la démocratie, les droits des femmes et personne LGBTIQ ont gagné.
Quant à mes agresseurs, ces deux criminels psychopathes qui m’ont drogué, violenté physiquement, violé, séquestré 48 heures, tabassé durant plus de 5 heures d’affilée, insulté et traité de tous les noms : sale PD, sale juif, sale arabe, sale Français… Ces deux individus m’ont volé aussi mes biens personnels (chaîne en or, carte bleue et mon téléphone portable), ils sont bien au chaud et mangent à leur faim.
Le racisme, la violence, le sexisme, l’homophobie, la biphobie, la lesbophobie, la transphobie, la haine et le fascisme ont-ils gagné ?
Les autorités françaises qui sont censées nous protéger en temps normal son restées silencieuses devant la violence que j’ai subie!
Ici à travers ce coup de gueule je lance un appel de détresse au premier magistrat du pays, Monsieur François Hollande et aux politiques de la République qui me semblent complètement déconnectés de la réalité de notre quotidien, en tant que demandeurs d’asile, réfugiés ou simples militants pour les droits LGBTIQ, messieurs les responsables politiques, soyez à la hauteur de votre responsabilité et votre engagement, faites quelque chose, mon combat est juste !
Zak Ostmane

Militant LGBTIQ+, Membre fondateur de ShamsFrance, Co-auteur avec Ludovic-Mohamed Zahed de Genre Interdit (éditions CALEM)

(Photo Christophe Martet)